Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site

Sous la pression des attaques terroristes des années 2015/2016, le Gouvernement a décidé de renforcer l’Éducation à la Défense à tous les étages du système éducatif.

Les enseignants du primaire, du secondaire mais aussi du supérieur sont donc invités à prendre rapidement connaissance du dernier protocole interministériel - « Développer les liens entre la jeunesse, la Défense et la sécurité nationale » - promulgué le 20 mai 2016 (BOEN n° 26), et suivi d’une circulaire d’application (BOEN n° 43) en date du 22 novembre 2016 (1).

Ce nouveau protocole établi par les Ministères de la Défense, de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche et de l’Agriculture, réalise et élargit une synthèse des précédents protocoles et partenariat. Il ne pourra mieux dire combien l’École est plus que jamais actrice de l’Éducation à la Défense, mais qu’elle est également une cible clairement désignée du terrorisme. À ce titre, trois exercices annuels sur le thème de l’intrusion armée ont été imposés dans le Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) de tous les écoles, collèges et lycées à partir de la rentrée 2016.

Il est à noter que le nouveau protocole insiste sur la formation des professeurs aux problématiques de défense et de sécurité (2).

__________

  1. Voir aussi les « Textes réglementaires ».
  2.  Cf. La fiche mode d’action I4 : «  La formation des enseignants  ».


Face aux lacunes du système éducatif, la Fondation Aristote (FA) se présente comme un think tank d’innovation éducative et pédagogique. On y rencontre des personnalités de haute volée telles que Anne COFFINIER, Louis MANARANCHE, ou encore François-Xavier BELLAMY auteur d’un très remarqué « Les déshérités ou l’urgence de transmettre » (éditions Plon, 2014).

Pour la rentrée 2016, la FA a lancé un manuel d’Histoire pour les classes du Collège. Dirigé par Dimitri CASALI, préfacé par Jean-Pierre CHEVÈNEMENT et soutenu par Jean TULARD, ce manuel remet au centre du propos pédagogique un récit national équilibré. La chronologie, si essentielle à l’enseignement de l’Histoire, est ainsi remise au goût du jour ainsi que certains éclairages qui avaient disparu des programmes, notamment en ce qui concerne la Révolution française et l’épisode des guerres de Vendée.

On est en droit d’espérer que cette initiative éditoriale soit également poursuivie pour donner à l’enseignement de l’Histoire en lycée un manuel comparable. Cependant, la FA travaille d’ores et déjà sur un manuel de Géographie actuellement dirigé par André LOUCHET, professeur à l’Université de Paris IV-Sorbonne et à l’École navale. Ce manuel devrait être lancé à la rentrée 2017.

Il est important de faire connaître les manuels de la FA avant le mois de mai 2017, date à laquelle généralement les enseignants choisissent les livres pour la prochaine rentrée.


LE DERNIER JOURNAL DE JUIN

Emission du 17 juin 2017 - Des avions de combat en représentation

Thèmes - Armée de l’Air

Emission du 11 juin 2016 - Quand la défense « booste » l’innovation

Thèmes - Sciences, technologies, recherches duales (militaires/civiles)

Emission du 18 juin 2015 - En avant la musique !

Thèmes - Armées, art, culture

Emission du 3 juin 2015 - Furtivité, le camouflage haute technologie

Thèmes - Armées, technologie, tactique

 

1/11 Lire la suite
HHhH (2017)

« HHhH » - acronyme signifiant « Himmlers Hirn heisst Heydrich » ("le cerveau de Himmler s’appelle Heydrich") - est le titre du roman de Laurent BINET paru en 2010, dont Cédric JIMENEZ vient d’en réaliser l’adaptation au cinéma.

SS le plus craint et le plus redouté après Heinrich HIMMLER (1900-1945), organisateur du Sicherheitsdienst ou SD (le service de renseignement de la SS), puis du Reichssicherheitshauptamt (RSHA), et acteur central de la conférence de Wannsee (janvier 1942), le SS-Obergruppenführer Reinhard HEYDRICH (1904-1942) est paradoxalement moins connu que d’autres responsables de la "Solution finale de la question juive" tel Adolf EICHMANN (1906-1962). Son caractère assez secret, son goût pour agir dans l’ombre, sa mort prématurée, partant l’absence de procès, expliquent cette méconnaissance relative (1).

Adaptation d’une approche littéraire, le film – comme le roman – reste assez fidèle à la réalité historique en...

2/11 Lire la suite
Journée départementale des Armées 2017

 

Le samedi 1er juillet 2017, à Mâcon, Espace Duhesme, se tiendra la « Journée départementale des Armées ». Si la Patrouille de France fera un survol des lieux entre 10.30 et 11.00, c’est l’Armée de Terre qui constituera l’essentiel de la manifestation avec ses matériels lourds : char Leclerc, VBCI, canon CAESAR, simulateurs de tirs, etc. Des détachements des 92e Régiment d’Infanterie, 68e Régiment d’Artillerie, 5e Régiment de Dragons, 511e Régiment du Train présenteront leurs matériels ainsi que leurs professionnels du combat. La Musique de la Légion étrangère se produira également sur place. Une occasion, donc, à ne pas rater pour les petits comme pour les grands, pour les candidats potentiels à un futur engagement et pour les « Amis » de l’Armée de Terre.

Entrée gratuite à partir de 10.00.

 

3/11 Lire la suite
Blessure psychique

 

 

Conséquences de toutes les guerres, et profondément ancrées dans les expériences combattantes, les blessures psychiques et le stress post-traumatique demeurent des objets d’étude récents. Mission Fraternité et Femme Avenir sont deux associations qui travaillent à la reconstruction et à la réinsertion des « militaires blessés psychiques ». Elles organisent le lundi 26 juin 2017 une table ronde sur la question : « Blessure psychique : comment se reconstruire après la guerre ? »

4/11 Lire la suite
Churchill

 

Hanté par son sanglant échec aux Dardanelles en 1915, Winston S. CHURCHILL s’oppose au débarquement prévu le 6 juin 1944 en Normandie. Le film de Jonathan TEPLITZKY raconte, deux jours avant le D-Day, le cas de conscience du Premier Ministre britannique ainsi que son conflit avec les chefs militaires alliés David D. EISENHOWER et Bernard MONTGOMERY.

 

5/11 Lire la suite
1917, l’année trouble

Soldats du 15e Bataillon de Chasseurs Alpins le 29 mai 1917

 

Les mardi 10 et mercredi 11 octobre 2017, le Service Historique de la Défense (SHD) organisera un colloque au Château de Vincennes sur l’année 1917. La rencontre des chercheurs s’articulera autour de deux problématiques principales : les incertitudes stratégiques de l’année 1917 et les fronts en 1917. Les thèmes abordés seront :

  • Une nouvelle donne politique et stratégique
  • Des nations à l’épreuve de la guerre
  • Un conflit qui tente de sortir de l’enlisement
  • Interventions et retraits

6/11 Lire la suite
Les Français en guerres

 

Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Lorraine-Metz, François COCHET publie un ouvrage qui met en perspective la perception et l’attitude des Français face aux guerres de 1870 à nos jours. Une perspective passionnante tant la société française a pu évoluer sur une période aussi riche en mutations culturelles. L’auteur distingue cependant une ambivalence si ce n’est un paradoxe en fil conducteur, à savoir une détestation de la guerre qui n’a pas pourtant pas empêché les Français de s’engager dans de nombreux conflits. Des conflits de nature aussi très différente.

Cette étude passionnante - réalisée de la part d’un spécialiste de l’expérience combattante - se penche donc sur les rouages politiques, sociologiques mais également polémologiques permettant d’ausculter l’attitude des Français d’hier et d’aujourd’hui devant la réalité guerrière. Au terme de son analyse, l’auteur ne manque pas de...

7/11 Lire la suite
Festivals internationaux de musiques militaires

 

Les mois de juin et de juillet voient traditionnellement des manifestations de musique militaire et de fanfares. Pour cette année 2017 :

  1. Le Tatoo de Saint-Quentin, le 3 juin.
  2. Le 17e Festival international de musiques militaires de Saumur, les 30 juin, 1er/2 juillet
  3. Le 40e Festival international de musique militaire d’Albertville, du 29 juin au 2 juillet.

8/11 Lire la suite
The wall (2017)

La Guerre d’Irak n’en finit pas d’inspirer le cinéma. « The Wall » raconte l’histoire de deux soldats américains pris au piège en plein désert par un sniper irakien. L’un d’entre eux, grièvement blessé, reste à la merci du tireur ennemi alors que son camarade à quelques mètres de lui n’a qu’un mur en ruine pour se protéger. La confrontation tourne au duel à travers les lunettes de tir et devient un véritable choc de volonté. Sous un soleil implacable et dans une atmosphère angoissante, la moindre erreur est fatale... Réalisé par Doug LIMAN, le film sort le 7 juin 2017.

9/11 Lire la suite
Dunkirk (2017)
10/11 Lire la suite
L’impuissance française

Christian HARBULOT et Éric DELBECQUE - deux spécialistes des questions stratégiques et de guerre économique - viennent de produire un petit essai intitulé : « L’impuissance française, une idéologie ? ». Le constat est sombre et il prêterait à sourire, s’il n’était partagé par nombre d’acteurs de terrain.

11/11 Lire la suite
La France soumise. Les voix du refus

Après Les territoires perdus de la République (2002), l’historien Georges BENSOUSSAN publie un ouvrage qui confirme quinze ans plus tard un constat devenu encore plus alarmant. La France soumise - préfacée par Élisabeth BADINTER - est une étude qui rassemble les témoignages de plus de 70 acteurs de terrain (professeurs, policiers, médecins, etc.). Elle montre l’aggravation du communautarisme islamiste en France.

  • BENSOUSSAN (Georges) (dir), La France soumise. Les voix du refus, Albin Michel, 2017, 544 p.
Comment se comporter en homme debout au XXIe siècle ?

  • Votre dernier essai s’intitule Pour quoi serions-nous encore prêts à mourir ? Le mot « encore » signifie-t-il que mourir pour un idéal est une faculté que nous avons perdue ? Quand est-ce arrivé ?

Alexandra LAIGNEL-LAVASTINE - Je dirais que l’Europe s’est construite, depuis 1945, sur le désaveu du Mal radical. Le voyant revenir sous une forme imprévue et embarrassante — l’islamo-fascisme —, elle a choisi de faire l’autruche. Quant à la guerre, elle s’est perdue dans les méandres du XXe siècle. Et outre notre ramollissement consumériste, un autre facteur joue en sous-main : nous vivons sur l’idée folle selon laquelle, pour se débarrasser des tragédies du XXe siècle, il suffirait d’en finir avec le tragique lui-même. D’où le fait que nous nous savons en guerre, mais que nous ne voulons toujours pas le savoir : nous voulons avoir la paix !

Lire la suite...


En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Réserve citoyenne


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2017 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.10