Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site
Les jeunes et les armées

« Enquêtes sur les jeunes et les armées : images, intérêt et attentes », IRSEM, 2011.

Article mis en ligne le 1er février 2017
dernière modification le 27 février 2017

par Nghia NGUYEN

Trop souvent brouillés entre représentations traditionnelles et poncifs idéologiques, les liens entre l’Armée et la Nation ne sont pas toujours faciles à saisir, d’où l’intérêt de cette étude de terrain demandée en 2011 par l’Institut de Recherche Stratégique de l’École Militaire de Paris (IRSEM) au Centre d’Étude de la Vie Politique Française (CEVIPOF) ou Centre de recherche politique de Sciences Po). Trois chercheurs (1) sont ainsi allés interroger un millier d’élèves dans six lycées, sillonnant le pays entre Paris et Menton.

L’« Enquête sur les jeunes et les armées : images, intérêts et attentes » nous montre que la perception de l’institution militaire par la jeunesse est largement positive nonobstant la persistance d’un clivage idéologique (2) les jeunes se définissant de droite lui étant plus favorables que ceux se définissant de gauche (pp. 42-43). L’ « antimilitarisme » des années 1970/1980 (3) semble être passé de mode, la suspension du service militaire ayant certainement contribué à ce recul. Surtout, l’armée figure comme étant l’institution qui bénéficie de la plus grande confiance au sein de la jeunesse, devant l’institution scolaire pourtant elle aussi bien classée (85% contre 78% pp. 31-32).

Si la raison d’être comme la finalité des armées ne sont pas remises en cause, l’étude révèle cependant une méconnaissance et un manque d’intérêt général (les deux pouvant être liés) des jeunes à l’égard des questions militaires (pp. 52-56). Cette riche étude a été présentée le 7 novembre 2011 au CEVIPOF, en présence des généraux Benoît ROYAL, Robert de CREMIERS et Nicolas de LARDEMELLE. Elle ne manquera pas de nourrir directement la réflexion des enseignants et des éducateurs.

__________

  1. Ronald HATTO, Anne MUXEL et Odette TOMESCU.
  2. Le clivage par sexe est également sensible, les garçons étant plus réceptifs que les filles sur le sujet.
  3. Cf. Lexique et la notion de "militarisme".

En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Garde nationale


Réserve citoyenne


CAJ


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues

Espérance ruralités

Cap Jeunesse


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2018 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60