Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site
Char léger Renault FT
Article mis en ligne le 9 avril 2018
dernière modification le 25 avril 2018

par Nghia NGUYEN

 

La qualité technico-opérationnelle du char AMX Leclerc illustre l’excellence technologique et industrielle de la France. Ce savoir-faire contemporain rappelle que notre pays fut aussi à l’avant-garde historique en matière de conception de blindés de combat.

Certes, le premier engagement de chars de l’Histoire est britannique, et il remonte à la bataille de la Somme (septembre 1916). Quelques mois plus tard, le 16 avril 1917, lors de la bataille de Berry-au-Bac (offensive du Chemin des Dames), c’est au tour des premiers engins blindés de construction entièrement française d’être engagés. À partir de cette confrontation et de diverses observations, le Colonel Jean-Baptiste ESTIENNE (1860-1936) oriente sa réflexion vers un matériel plus léger, plus maniable et d’emploi tactique plus efficace.

Aidé par l’industriel Louis RENAULT (1877-1944), ESTIENNE fixe les principes qui vont fixer l’évolution du matériel blindé encore jusqu’à nos jours : un groupe moto-propulseur situé à l’arrière, un train de roulement chenillé dépassant largement vers l’avant, un travail d’équipage distinguant nettement le pilotage de l’armement et, surtout, une tourelle opérant une rotation sur 360°. Ce dernier point est en soi une révolution, permettant à l’engin de combattre tout azimut sans avoir à manoeuvrer le châssis.

Léger avec un poids de 6/7 tonnes comparé aux 12/14 tonnes du Schneider ou aux 22/24 tonnes du Saint-Chamond, le Renault FT était néanmoins bien protégé contre les munitions de petits calibres. Sa tourelle emportait soit un canon Puteaux SA-18 L/21 de 37 mm, soit une mitrailleuse Hotchkiss modèle 1914 de 8 mm. Elle était servie par un chef de char qui était en même temps tireur, et se tenait debout en caisse. Le pilote était assis en caisse, à l’avant, aux pieds du chef de char.

Engins de combat conçu pour la rupture et construit en nombre (plus de 1000 exemplaires pour la seule Armée française), le Renault FT fut engagé pour la première fois lors de la troisième bataille de l’Aisne, à Saint-Pierre-Aigle, le 31 mai 1918. Considéré comme le premier char d’assaut moderne, on en découvrira l’histoire à travers une exposition que le Musée des blindés de Saumur lui consacre à l’occasion du Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

__________

 

 


En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Garde nationale


Réserve citoyenne


CAJ


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues

Espérance ruralités

Cap Jeunesse


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2018 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60