Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site
Les armes à feu
Article mis en ligne le 24 septembre 2020

par Nghia NGUYEN

  • Le fusil d’assaut AK-47 Kalashnikov (en haut) est une arme de guerre automatique avec un chargeur de 30 munitions.
  • Le Glock 19 (à gauche) est un pistolet dont le chargeur de 15 munitions est situé dans la crosse.
  • Le Spécial 38 (à droite) est un revolver dont le barillet contient 6 munitions.
  • Le fusil à pompe SXP Winchester (en bas) dispose d’un magasin tubulaire (chargeur qu’on ne retire pas pour réapprovisionner) contenant 4 munitions.

 

Dans une situation de crise mettant en jeu une menace avérée par armes à feu, il est important d’avoir quelques notions concernant ces dernières. Quelles soient longues (fusils d’assaut, fusils, carabines) ou courtes (pistolets, revolvers), les armes à feu ne sont pas des objets neutres. Elles nécessitent un minimum d’instruction pour en neutraliser les risques, en maîtriser le maniement et en appréhender le fonctionnement. Du moins est-ce la démarche pour toutes celles et tous ceux qui – servant dans les forces armées et de sûreté ou s’exerçant à la chasse et au tir sportif – sont amenés à utiliser des armes dans un esprit de raison et de responsabilité.

Si tous les utilisateurs – à commencer par des agresseurs – ne sont pas dans cette logique, ni forcément passés par ces trois étapes, il n’est pas inutile de donner quelques réflexes de comportement en présence d’une arme à feu notamment pour celles et ceux n’en ayant jamais vue ni manipulée. Par ailleurs, si les armes à feu sont omniprésentes au cinéma (comme dans certains jeux vidéos), beaucoup de gestes que l’on y trouve ne sont pas à reproduire dans la réalité.

Les réflexes élémentaires si l’on trouve une arme

  1. Ne pas y toucher et selon le contexte signaler sa présence.
  2. En cas de manipulation : toujours partir du principe que l’arme est chargée (avec une munition engagée dans la chambre).
  3. Par conséquent ne jamais pointer une arme en direction d’une personne.
  4. Lors de la manipulation, l’index ne doit pas être sur la queue de détente mais tendu et reposant sur le pontet.
  5. Retirer le chargeur pour un fusil d’assaut ou un pistolet (appuyer sur le verrou du chargeur) ; vider le magasin pour un fusil à pompe (actionner la pompe) ; vider le barillet pour un revolver (appuyer sur le verrou du barillet).
  6. Vérifier (surtout pour les armes automatiques et semi-automatiques) que la chambre est vide : tirer la culasse vers l’arrière pour une inspection visuelle.
  7. Percuter à vide dans une direction non dangereuse.

Le fonctionnement d’une arme à feu

À partir de l’exemple d’un AK-47 Kalashnikov (un fusil d’assaut particulièrement répandu) et d’un pistolet Glock 19, des films d’animation en 3D feront comprendre le fonctionnement mécanique d’une arme à feu. Une mécanique de précision dont les principes sont la percussion et l’utilisation des gaz. En appréhendant celle-ci on comprendra qu’un coup de feu ne part jamais tout seul, et qu’il ne faut pas craindre de manipuler une arme ne serait-ce que pour la neutraliser.

 

 

Forum
Répondre à cet article

En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Garde nationale


Réserve citoyenne


CAJ


CAJ


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues

Espérance ruralités

Cap Jeunesse


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2020 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60