Bandeau
Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale
Site non officiel
Descriptif du site
L’équilibre est un courage
Article mis en ligne le 12 novembre 2020
dernière modification le 19 juin 2021

par Nghia NGUYEN

 

Du fait de son engagement, de sa formation et de sa culture, et contrairement à son frère Philippe, le Général d’Armée Pierre de VILLIERS est étranger au monde politique. Cependant, la hauteur de sa réflexion et le regard qu’il porte sur l’ensemble de la société le fait largement sortir de sa dimension strictement militaire, au point que beaucoup voient dans son dernier ouvrage (1) un véritable programme politique. Un récent sondage IFOP pour Valeurs actuelles révèle par ailleurs que 20% des Français sont déjà prêts à voter pour lui en 2022... Alors que son frère, pourtant issu du sérail, persiste dans son retrait de la vie politique voilà que Pierre de VILLIERS se trouve projeté sur une scène médiatique qui le présente déjà comme un éventuel candidat à la prochaine élection présidentielle.

Certes, et fort heureusement, les médias ne sont pas des sources sur lesquelles il nous faut fonder les certitudes du lendemain, et l’auteur de L’équilibre est un courage se défend de toute prétention politique. Il n’en demeure pas moins que dans une foulée assez courte (2) cette troisième publication trace de véritables horizons pour la société, le pays, la Nation. Dans le débat public, la « Grande Muette » a souvent désigné, non sans une forme de mépris, une institution privée de parole et qui n’avait pas à s’exprimer au grand jour. Cependant, derrière cette fade convenance se trouvent des esprits hautement renseignés et éclairés en culture comme en conscience. Le Général de VILLIERS en fait partie et ses succès de librairie témoignent incontestablement d’une approche de plus en plus demandée et attendue en cette période de doutes.

Pourquoi ce qui fonctionne si bien dans le monde militaire ne pourrait-il s’adapter et fonctionner aussi pour la société civile ? En quoi un état d’esprit, une manière d’être et de faire pourraient aider la société à sortir des multiples impasses dans lesquelles elle se trouve ? Ces questions pourraient résumer la pensée et les développements du Général de VILLIERS. Le premier contresens serait d’y voir une ode à un quelconque militarisme, alors qu’il s’agit surtout d’y voir la mise en pratique d’un état d’esprit qui a déjà fait ses preuves d’époques en époques, de générations en générations, que l’on pourrait résumer en un mot : la « militarité ».

La militarité c’est ce qui se dégage de la condition du militaire que d’aucuns amalgament, de manière erronée, à une discipline aveugle et sans âme. C’est l’état d’esprit qui fonde son Être et sa nature, ce qui permet à des hommes et des femmes d’agir avec raison dans des situations par définition les plus difficiles. L’Armée est ainsi l’une des institutions les plus populaires de nos jours, sans commune mesure avec les partis politiques ou les syndicats (3). Elle l’est parce qu’elle agit dans un esprit de mission, incarnant l’idée d’un bien commun encore nettement identifié. L’Armée a encore une boussole - celle de l’Autorité -, ce qui n’est plus le cas des autres institutions régaliennes à commencer par l’Éducation nationale. Elle demeure aussi le monde de la formation et de la préparation permanentes, où la nécessaire hiérarchie et les efforts demandés ont pour contrepartie le respect et la bienveillance du commandement vis-à-vis des subordonnés.

L’exemplarité est également au coeur de la militarité ce que le monde politique semble avoir oublié, et de VILLIERS de rappeler que toute autorité est d’abord un service. La vertu militaire de l’exemplarité se lit d’abord et directement dans la rigueur de l’uniforme, dans le cérémonial et les traditions, mais surtout dans un savoir-être inculqué dès la formation initiale du soldat, toujours dans un esprit de transcendance. La militarité est pétrie par le sens du collectif, non celui des individus. Partant, elle exige dans toute action raison et bon sens, sens du possible et de la responsabilité. Et là où le monde des entreprises parlera de « leardership » les militaires parleront, eux, de « charisme » (p. 128). Une qualité fondamentale, toujours recherchée, toujours reconnue, mise en valeur et cultivée dans un monde militaire où il faut entraîner les femmes et les hommes à l’épreuve permanente du feu, et leur forger une véritable résilience. Ce charisme est le premier pilier sur lequel se fonde l’autorité bien avant et bien plus que la discipline au sens réglementaire.

La militarité c’est aussi une attention permanente et renouvelée pour la jeunesse. Une jeunesse qui, sous l’uniforme et plus qu’ailleurs, et contrairement à ce qu’en dit la rhétorique anti-armée, ne peut mieux féconder l’idée de l’avenir qu’elle porte en elle qu’en s’engageant sur un chemin d’efforts et de rigueur pouvant aller jusqu’au sacrifice. Soigner les jeunes, les privilégier, les instruire et leur faire confiance sont des appels qui reviennent tout au long de la réflexion de l’auteur, et bien des enseignants trouveront matière à réflexion dans les pages qu’il consacre à l’Éducation nationale et le gâchis qu’elle produit à l’endroit de la jeunesse (4).

Ainsi, le général est-il un grand connaisseur du pays qu’il a servi avec passion durant des années, et qu’il a aussi pris le temps d’observer au-delà des problématiques purement militaires. Son récent départ à la retraite l’a conduit au sein d’une société de conseil - le Boston Consulting Group -, mais il continue de silloner la France, visitant et échangeant avec les multiples acteurs sur ce qu’il appelle les « trois France qui s’ignorent, se jalousent et se critiquent ». Son livre est une radioscopie tournée vers l’avenir, que l’on croisera très utilement avec les ouvrages du Général Bertrand SOUBELET et du Préfet Michel AUBOIN.

__________

  1. Cf. de VILLIERS (Pierre), L’équilibre est un courage. Réparer la France, Fayard, 2020, 320 p.
  2. Cf. Du même auteur Servir (2017) et Qu’est-ce qu’un chef ? (2018).
  3. Cf. Le baromètre de la confiance politique du CEVIPOF.
  4. Cf. de VILLIERS (Pierre), L’équilibre est un courage, op. cit. « Accompagner les talents », pp. 119-133.

À l’occasion de la sortie de son troisième livre, le Général Pierre de VILLIERS était l’invité de Grand entretien de la matinale de France Inter le mercredi 11 novembre 2020.

 

Forum
Répondre à cet article

En passant par l’Histoire

Sites favoris



IHEDN


Garde nationale


Réserve citoyenne


CAJ


CAJ


CAJ


Fondation pour l'École


Espérance banlieues

Espérance ruralités

Cap Jeunesse


pucePlan du site puceContact puce

RSS

2016-2021 © Éducation à la Défense et à la Sécurité nationale - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.60